19 étudiants renvoyés par le nouveau Conseil exécutif de l’Université d’Etat d’Haïti

19 étudiantes et étudiants [1] sont renvoyés de l’Université d’État d’Haïti (Ueh), indique le nouveau Conseil exécutif de l’Ueh, dans une note en date du lundi 14 novembre 2016, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Des sanctions administratives ont été prises contre des occupants du rectorat et autres responsables de casses et d’actes de vandalisme, perpétrés dans les locaux du rectorat, selon la note.

La majorité des membres du Conseil de l’Ueh a réclamé que les casseurs soient renvoyés de l’Ueh, suite à un procès-verbal dressé en date du 29 septembre 2016.

« Les étudiants, identifiés comme casseurs et spoliateurs et vandales, doivent être sanctionnés. Cette sanction administrative doit être proportionnelle à la gravité de leur forfait », lit-on dans la note du rectorat.

Pour justifier les sanctions adoptées, le rectorat de l’Ueh met en évidence plusieurs faits répréhensibles, notamment la grave et intolérable agression, dont a été victime le vice-recteur aux affaires académiques, Hérold Toussaint, le samedi 29 octobre 2016, à la Faculté des sciences humaines (Fasch) de l’Ueh.

Il énumère également « les torts matériels et moraux, causés à l’Ueh, à sa communauté, à ses usagers, par l’occupation illégale de ses immeubles et les multiples actes de violence, d’agression, des menaces, perpétrés par les individus mentionnés et leurs complices ».

13 des individus, se présentant comme des étudiants de l’Ueh, ont pu être appréhendés, lors de l’exécution d’un jugement de déguerpissement, en date du 24 avril 2016 du tribunal de paix de la section Est de Port-au-Prince.

Ils étaient en situation d’occupation illégale du rectorat et de la Direction des études post graduées (Dep).

Six autres personnes ont été identifiées comme étant complices de ces actions.

« Aucun diplôme, attestation, relevé de notes, certificat, ne pourra leur être délivré au cours des cinq prochaines années (jusqu’à l’année 2021). L’accès, aux espaces du rectorat, des facultés, écoles et instituts de l’Ueh, leur est interdit pour les 5 prochaines années (de 2016 à l’année 2021) », fait savoir le rectorat de l’Ueh.

Une enquête sera diligentée pour identifier les autres acteurs et complices des forfaits.

Des mesures, que les circonstances exigent, seront adoptées pour la sauvegarde du bien commun, annonce le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti. [jep emb rc apr 14/11/2016 15:10].

[1] Les personnes, dont les noms suivent, ne sont et ne font plus partie de l’Ueh :

1- John Andy W. Antoine

2- Christela Casimir

3- Frantz Guy Celestin

4- Maika Ruth Charles

5- Esther Clergé

6- Pierre Walkens Clerisne, alias Ti Pyè

7- Jean Gardy Clervil

8- Herwens Desir

9- Sodwin Dormélus

10- Jean John Rock Gourgueder

11- Fritz Honneur

12- Samuel Morancy

13- Wedly Mozeau

14- Bachelard Noel

15- Walner Osna

16- Jacques Steven Prioli

17- Luder Providence

18- Mackendie Toussaint Saint-Gilles

19- Schill Péguy Sully

Alter Pressse

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon