45 millions de dollars à une compagnie chinoise, le Sénat dénonce

files-32Un nouveau projet signé sous l’administration Martelly est sur la sellette. Des sénateurs dénoncent une avance de 45 millions de dollars faite par le gouvernement haïtien à une compagnie chinoise chargée d’exécuter un projet d’agrandissement de l’aéroport Toussaint Louverture. Les parlementaires dénoncent plusieurs anomalies dans l’octroi du contrat à la compagnie chinoise. L’aéroport Toussaint Louverture sera doté d’un nouveau terminal grâce à un prêt de 300 millions de dollars accordé par la République populaire de Chine à Haïti. Le ministre des Travaux publics nie toute implication.

Le ministère des Travaux publics, Transports et Communications est sous les feux des critiques des sénateurs. Pour cause, le contrat passé entre l’État haïtien et une compagnie de construction chinoise dans le cadre d’un projet d’agrandissement de l’aéroport international Toussaint Louverture. L’administration Privert-Jean Charles a déjà accordé une avance de 45 millions de dollars à la firme de construction alors que l’État haïtien ne bénéficierait pas d’une vraie caution pouvant protéger cet investissement, selon les sénateurs.

Il y a quelques jours, le ministre des Travaux publics, Transports et Communications, Jacques Evelt Eveillard, avait été invité par la commission des Travaux publics du Sénat pour répondre aux interrogations des élus dans le cadre de ce macro-projet. «Le contrat accordé à la compagnie sans appel d’offres ne respecte pas les règlements de l’administration publique sur les passations de marché», a fait savoir le sénateur Youry Latortue au Nouvelliste. D’un autre côté, il n’existe aucun plan de travail qui présente réellement ce qui doit être réalisé par la compagnie au niveau de l’aéroport.

Ce projet sera financé grâce à un prêt de 300 millions de dollars accordé par la République populaire de Chine au gouvernement haïtien. Ce montant devra permettre la construction d’un nouveau terminal à l’aéroport Toussaint Louverture. L’information a été confirmée par le représentant permanent de la République populaire de Chine en Haïti, Lin Jun. «Haïti devra remettre à son créancier 425 millions sur une période de 15 années», a indiqué le sénateur Hervé Fourcan après la rencontre avec le ministre Jacques Evelt Eveillard.

« On attend que le gouvernement apporte des éclaircissements afin de savoir pourquoi ce contrat a été signé, pourquoi ils ont déjà avancé 45 millions de dollars », a déclaré le sénateur Fourcand, l’un des membres de la commission des Travaux publics. Pour le sénateur Youry Latortue, « le déblocage des 45 millions de dollars a été fait de façon hâtive et c’est pour cela nous avons dit au ministre qu’il serait important de surseoir à ce processus et repenser le projet dans le cadre d’un plan aéroportuaire national ».

Le ministre des Travaux publics, Evelt Jean François, a rejeté toute responsabilité dans le cadre de ce contrat. « Il n’y a pas d’accusations contre le ministre des Travaux publics. Je n’ai pas signé de contrat ni effectué de paiement, a indiqué Evelt Eveillard en marge de sa rencontre avec la commission des Travaux publics du Sénat. J’ai trouvé un contrat en cours et comme disent les sénateurs, c’est normal de l’analyser. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai rien signé, même pas une note ayant rapport à ce contrat. Que ça soit clair pour tout le monde ».

Le projet tel qu’il est monté comporte beaucoup d’irrégularités, selon les propos des sénateurs. Des travaux de réaménagement débutés sous l’administration Martelly n’ont même pas encore été achevés au moment où l’on parle déjà d’un autre projet de construction à l’Aéroport Toussaint Louverture.

Louis Joseph Olivier source le nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog