Des fonctionnaires publics sensibilisés sur la problématique du handicap

Déroulé sur le thème « La problématique  de l’intégration sociale des personnes handicapées », cet atelier de formation qui s’est tenu du 25 au 29 juin 2012 au musée du Panthéon national haïtien (Munapah), visait à permettre aux participants de mieux comprendre la situation dans laquelle évoluent les personnes handicapées.  Et aussi de sensibiliser ces cadres aux questions liées à la problématique du handicap et renforcer leurs capacités à promouvoir les droits des personnes handicapées dans le pays.  Avec des données statistiques à l’appui, les panélistes ont allié  théorie et pratique, en  informant les participants sur la nouvelle loi portant sur l’intégration des personnes handicapées.

« Nous encourageons l’émergence d’une dynamique inclusive et la prise en compte du handicap au sein des actions de développement. Notre institution cherche à développer les capacités de ces dernières pour une meilleure prise en compte des besoins des personnes en situation de handicap et pour l’affirmation de leurs droits », a laissé entendre Josué Joseph, responsable de formation au BSEIPH. Il soutient que cette formation était aussi l’occasion pour le BESEIPH d’influencer les participants sur  les problématiques de ce secteur.

D’après Josué Joseph,  le handicap physique, sensoriel ou mental touche plus de 10% de la population mondiale et ce chiffre peut grimper dans les zones de conflit et de post conflit.  Il a soutenu qu’en Haïti, les personnes vivant avec un handicap  s’élèvent à près de 1 million. « Nous espérons que ces séminaires contribueront à la reconnaissance et au respect des droits des citoyens handicapés et à une meilleure connaissance de leurs problèmes », a-t-il soutenu.

Cette initiative,  organisée dans le cadre d’une série d’activités de sensibilisation du Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH), est un moyen d’encourager l’émergence d’une dynamique inclusive et la prise en compte du handicap au sein des actions de développement.  Elle vise aussi à développer les capacités des personnes handicapées pour une meilleure prise en compte des besoins de ces dernières et pour l’affirmation de leurs droits.  Il est prévu d’organiser plusieurs  séminaires similaires à Port-au-Prince dans les mois à venir.

Ces formations seront destinées à des membres d’associations œuvrant dans le domaine du handicap, à des cadres du secteur privé, de la société civile, de directeurs d’écoles et des membres de la presse venus de différents coins du territoire national.  Aménagé récemment à sa nouvelle adresse sise au numéro 13 de la rue Senghor à Nazon, le BSEIPH a pour mission de  mettre en place une politique publique d’intégration des personnes handicapées dans toutes les sphères de la vie nationale.

Amos Cincir
Credit: Le Nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog