Evasion de l’ Arcahaie: Les présicions du porte parole de la PNH

files-50Le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti (PNH), l’inspecteur Garry Desrosiers a apporté, lundi 24 octobre, en conférence de presse, de nouvelles informations concernant l’évasion qui a eu lieu à la prison civile de l’Arcahaie, le samedi 22 octobre.

Selon l’inspecteur Garry Desrosiers, Yvener Carélus, le prisonnier qui a provoqué l’évasion, est un spécialiste dans la matière. D’après l’inspecteur, cet individu qui a été arrêté pour son implication dans des cas d’enlèvement, était déjà impliqué dans d’autres évasions de prisonniers dans le pays. Il est aussi le présumé assassin du policier agent 3, Fritz Gérald, 52 ans, dit le chargé de communication de la PNH.

Sur 266 détenus que contenait la prison de l’Arcahaie, il y reste seulement 93. Alors que 173 autres ont pris la fuite et se trouvent actuellement éparpillés un peu partout dans le pays, a indiqué le porte-parole adjoint de la PNH, lequel lance un avertissement clair à toutes les personnes qui, dit-il, auraient accepté de garder ces fugitifs chez-elles.

Un policier agent 3 affecté à la prison civile de l’Arcahaie est actuellement en isolement pour être suspecté d’implication dans l’évasion, a fait savoir M. Desrosiers qui rassure à la population qu’il n’y a qu’un fusil 12 emporté par les évadés, contrairement à ce qui circulait dans la presse.

« Les armes de la prison sont encore là », rassure-t-il, informant en outre que les 93 prisonniers restant à la prison de l’Arcahaie sont transférés dans un autre centre de détention, en entendant une fouille complète de ladite prison.

Les policiers de service ont été convoqués par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et subissent actuellement un interrogatoire afin de déterminer, à côté de l’enquête administrative de l’Inspection générale, ce qui s’est passé exactement à la prison, en vue de fixer les responsabilités et sanctionner au cas où il s’agira d’une faute administrative grave.

Garry Desrosiers rappelle par ailleurs que la majorité des détenus de la prison de l’Arcahaie ont déjà été condamnés par la justice et qui, conformément à la loi, purgeaient leur peine. Il invite la population à collaborer avec la police afin d’épingler ces détenus de plus en cavale après ceux de la prison de la Croix-des-Bouquets qui sont encore dans la rue.

Alix Laroche HPN

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog