Haïti et la CDB signent pour les primes d’assurances de Matthew

files-25Le ministre de l’Économie et des Finances, Yves Romain Bastien, et des représentants de la Banque caribéenne de développement (BCD) et de la Caribbean Catastrophe Risk Insurance (CCRIF) ont paraphé, ce lundi 7 novembre 2016, un accord symbolique pour un accompagnement financier de 23,4 millions de dollars américains. Ce montant représente la prime d’assurance offerte en compensation des dégâts causés par l’ouragan Matthew survenu en octobre dernier.

Le ministre Yves Romain Bastien a expliqué que cet argent est dans le trésor public depuis le 17 octobre dernier. « C’est cet argent qui est en train d’être  servi pour répondre à la crise humanitaire dans les zones affectées », a indiqué le grand argentier de la nation, soulignant que 150 millions de gourdes sont transférées au ministère des Travaux publics pour réhabiliter les routes afin de faciliter la communication entre les villes. Le ministre a également souligné que 157 millions de gourdes vont au ministère de l’Agriculture pour apporter réponse à la campagne agricole d’hiver.

Conscient que les 23.4 millions de dollars ne pourront résoudre les pertes de 1.9 milliard de dollars causées par l’ouragan, Yves Romain Bastien dit que c’est le symbolisme de l’acte qui compte. « On pourrait être rassuré puisqu’on a passé deux ans sans pouvoir trouver l’argent d’assurance. Mais CCIRF a montré sa capacité de nous donner l’argent au moment où nous en avons besoin », a-t-il fait remarquer, soulignant  que cette démarche du CCRIF et de la CDB a fait ressortir l’intérêt de renforcer la coopération d’Haïti avec les partenaires de la Caraïbe. M. Bastien a annoncé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale pour l’octroi des prêts évalués respectivement à 40 millions et 110 millions de dollars américains.

Le ministère de l’Environnement, jusque-là grand absent des réponses adressées aux dommages causés par l’ouragan Matthew, est le grand bénéficiaire de cette enveloppe. 10 millions de dollars vont être injectés dans ce secteur pour mener des projets de renforcement des communautés locales de l’Ile-à-Vache exposées à la vulnérabilité environnementale et économique. Présent à la cérémonie de signature, le ministre de l’Environnement, Simon Dieuseul Desras, a expliqué qu’un volet du projet de l’Ile-à-Vache va concerner la désalinisation de l’eau de mer. « Il est important que les gens trouvent de l’eau à boire sur l’Ile », a fait remarquer l’ancien sénateur, soulignant qu’un décaissement de 3 millions de dollars va être fait pour démarrer le projet.

Le CCRIF a été la première institution à avoir honoré concrètement ses promesses vis-à-vis du pays depuis le passage du cyclone. Le représentant de cette agence d’assurance, Isaac Anthony, a estimé que cette agence d’assurance est très importante dans la région. « La façon dont on a répondu aux dégâts de l’ouragan a démontré la nécessité  de cette institution dans la région », a-t-il indiqué, soulignant qu’Haïti dispose de trois polices d’assurance au CCRIF. En effet, le pays est assuré au tremblement de terre, au cyclone (ouragan) et aux pluies en excès.

Ce n’est pas la première fois qu’Haïti a pu bénéficier des primes d’assurance de cette agence. « Après le tremblement de terre de 2010, nous avons payé 8 millions de dollars au gouvernement haïtien », a souligné Isaac Anthony, faisant remarquer qu’Haïti a déjà bénéficié de 31 millions de dollars américains. Ce qui représente de 46% des paiements totaux du CCRIF.

Carlin Michel source le nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog