Intempéries : Les Cayes inondées, cinq morts à Baie-de-Henne

files-68Les averses qui se sont abattues sur plusieurs départements du pays ont déjà causé la mort d’au moins cinq personnes et plusieurs dégâts matériels, à Baie-de-Henne (département du Nord-Ouest). Selon Lavera Mérizier, maire adjoint de Baie-de-Henne, parmi les victimes, on dénombre «  quatre enfants en bas âge ». Une personne est portée disparue. Lavera Mérizier rapporte que plusieurs communes sont sous les eaux. À Jean-Rabel et à Môle-Saint-Nicolas, les maisons sont inondées. Les communes aujourd’hui inondées sont celles qui étaient les plus affectées par l’ouragan Matthew il y a deux semaines. « Deux maisons situées à proximité d’une ravine ont été emportées par les eaux, jeudi soir », a souligné, de son côté, José Rethone, responsable de la protection civile du Nord-Ouest.

Les pluies qui se sont également déversées sur le département du Sud (déjà affecté par Matthew) ont inondé plusieurs quartiers. Les premiers clichés montrent des quartiers submergés par les crues. Les habitants qui attendent encore l’aide d’urgence voient leur situation se compliquer alors que la situation météorologique ne s’apprête pas à s’améliorer. La ravine du Sud, l’Ilet, la rivière de Cavaillon et toutes les ravines sèches sont en crue. « La situation est grave », a résumé le délégué départemental, Louis Paul Raphael, joint au téléphone par le journal ce vendredi 21 octobre. « Toute la ville des Cayes est inondée. Pour les sinistrés, plusieurs centaines à s’être réfugiés au lycée Philippe Guerrier, la situation est critique », a expliqué le représentant de l’exécutif.

Hervé Charles, le député de Torbeck, une circonscription située entre la mer et la plaine des Cayes, grandement touchée par Matthew, a indiqué que c’est tout le département, d’Aquin aux extrémités de la côte Sud, qui enregistre des inondations. « Matthew avait laissé un goût très amer dans la bouche des gens du Sud. Aujourd’hui, cela a empiré. La situation est déplorable », a poursuivi le parlementaire, qui évoque la peur au sein de la population. « C’est très triste », a insisté Hervé Charles, qui tance le gouvernement. « Il faut que le gouvernement prenne la situation au sérieux et cesse de faire de la politique avec l’aide aux sinistrés », a-t-il appelé, encore remonté d’avoir reçu seulement 30 sacs de riz pour la population de sa circonscription.

Sous la pluie, recroquevillés dans des maisons sans toit ou passablement recouvertes, des membres de la population vivent l’enfer. « C’est du jamais vu. J’ai comme l’impression que le sort s’acharne sur nous », a expliqué Youta Chéry, résidente de Delforce, une section communale des Cayes. Les personnes âgées, les enfants, les personnes à besoins spéciaux, comme les déficients moteurs, mentaux, visuels, vivent des moments sombres. Ces averses, qui contaminent un peu plus les points d’eau, renforcent encore plus la menace de choléra, de diarrhée et d’autres pathologies liées à ces stress sur l’organisme des personnes habitant les zones touchées.

Les prévisions météorologiques prévoient que les pluies torrentielles s’abattront sur la péninsule du Sud jusqu’à samedi. Par conséquent, le ministère de l’Intérieur, le Centre national de météorologie, la  Direction de la protection civile et l’ensemble du Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres (SPGRD) invitent les habitants des zones à risques du pays, particulièrement ceux des départements des Nippes, de la Grand’Anse et du Sud  à rester vigilants et à appliquer les consignes de sécurité habituelles en cas de fortes averses pouvant provoquer inondations, éboulements et glissements  de terrain.

Dans un communiqué de presse, le ministre de l’Intérieur, Anick François Joseph, annonce que des dispositions  particulières sont en cours, entre autres la distribution ordonnée de bâches, famille par famille, au niveau des zones  affectées par l’ouragan Matthew, comme mesures ponctuelles pour assister ces populations plus vulnérables et exposées.

« Les averses deviennent plus fréquentes et parfois soutenues sur le pays, notamment sur les départements du Sud, des Nippes, de la Grand’Anse, de l’Ouest et du Nord-Ouest dans l’après-midi et dans la soirée », lit-on dans le denier bulletin du CNM, qui précise « qu’ une large zone dépressionnaire centrée au nord des îles Bahamas et l’axe d’un creux de surface qui s’étend de la pointe est de Cuba jusqu’au sud-ouest de la Jamaïque influencent la situation météorologique des grandes Antilles aujourd’hui ».

Roberson Alphonse et Edrid St Juste source le nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog