Jacques Stephen Alexis, L’écrivain pour l’éternité…

C’est de ce titre que la Fokal a choisi de nommer la “semaine Jacques Stephen Alexis” pour commémorer ses 90 ans de naissance et qui s’est tenue au cours du mois d’avril.   Autour de toute une série de manifestations, la vie de Jacques Stephen Alexis a été livrée au public qui en a pris connaissance à travers ses écrits. Que ce soit par ses romans, ses poésies ou sa fameuse lettre au président à vie François Duvalier, dans laquelle il dénonçait les actes d’intimidation dont il faisait les frais,  Jacques Stephen Alexis apparaît comme un homme d’action, de conviction et de profond patriotisme. 

 Cependant, bien que l’homme n’ait pas eu le temps d’être un écrivain prolifique, les quelques œuvres qu’il a produites font partie des grands classiques de la littérature haïtienne. D’ailleurs, cette passion qui a guidé Jacques Stephen Alexis tout au long de sa courte existence, sans lui faire perdre son sens des responsabilités tant comme patriote convaincu que comme auteur écrivain engagé, est bien illustrée par la définition qu’il se donne en tant que créateur d’œuvres : « Un romancier qui respecte son art ne peut être un homme de nulle part, une véritable création ne peut non plus se concevoir en  cabinet, mais en plongeant dans les tréfonds de la vie de son peuple. L’écrivain authentique ne peut se passer du contact journalier des gens… »  Ce principe, Jacques Stephen Alexis l’a inoculé à tous ses écrits. Et comme de fait, les histoires sont farcies de réalisme et sont encore d’actualité.

 Ainsi, les plus fameux: « Compère Général Soleil », « L’espace d’un cillement » et « Romancero aux Etoiles » sont des chefs- d’œuvre qui valent la peine d’être lus.

 « Compère Général Soleil » est un roman qui retrace les convictions communistes de l’auteur.  C’est l’histoire de la vie du héros, Hilarion Hilarius.  Quand ce dernier est arrêté pour avoir commis un petit larcin, il rencontre en prison Pierre Roumel, un communiste notoire incarcéré pour ses convictions, avec lequel il se lie d’amitié.  A la sortie d’Hilarion de prison, c’est avec un regard neuf qu’il découvre la mentalité de son pays et son environnement.  Quand il rencontre Claire-Heureuse qui va devenir son épouse, Hilarion est bien blasé.  Ils décident de s’enfuir pour la République dominicaine à la recherche d’un mieux-être et d’une autre qualité de vie.  Devenu coupeur de canne dans les bateys, pourchassé, blessé par la garde dominicaine qui exécute à vue d’œil tous les Haïtiens, il retourne au pays pour y mourir et laisse un héritage symbolique à son épouse.

 Avec « L’espace d’un cillement, » c’est un tout autre écrivain qui se fait remarquer.  Plein de sentimentalisme, de poésie et de sensualité, « L’espace d’un cillement » entraîne le lecteur dans un monde nouveau où, à travers les cinq sens de la nature,  il découvre le pouvoir de l’amour.   Les héros sont vivants, humains, dotés de cette force de caractère et de personnalité qui les rendent attachants et sympathiques. En effet, dans  le « Sensation Bar », un bordel situé sur le bord de mer, vit une prostituée, belle, fougueuse et très sollicitée, la Niña Estrellita. Or, voilà que cette dernière tombe éperdument amoureuse d’un homme, El Caucho, qui lui semble différent de tous ceux qu’elle a connus, et étrange par le fait même qu’il n’a jamais manifesté d’intérêt pour son corps et sollicité ses faveurs.   Pourtant, tout porte à croire que lui aussi est intéressé.  C’est alors que La Niña Estrellita, pour gagner et mériter le respect, l’amour d’El Caucho, est déterminée à changer de vie.

 Quand on lit Jacques Stephen Alexis, on ne peut s’empêcher d’être transporté.  Son style, sa manière franche et directe d’exprimer sa pensée et ses sentiments dans une parfaite maîtrise du langage nous laisse l’impression de lire continuellement une poésie. Ses sujets sont captivants, traités de main de maître avec beaucoup de rigueur.  Quand ils ne dénoncent pas les avatars d’une époque, c’est qu’ils transmettent alors un message humain, patriotique.  Les œuvres  étalent les sentiments de l’auteur, qui sont liés à l’honneur, au patriotisme, à autrui, à la beauté de la vie et de la nature, mais surtout à l’amour de son pays : Haïti. 

 Dans cette même perspective, « Romancero aux étoiles » est un recueil qui regroupe un ensemble de nouvelles qui abordent tous les sujets d’actualité.  Depuis Bouqui et Malice, en passant par la « Fable de Tatez’o-Flando », « Le sous-lieutenant enchanté » ou « La chronique d’un faux amour », pour ne citer que cela. 

 Les jeunes découvriront avec joie ces courtes histoires; car, si pour Jacques Stephen Alexis, « Le roman n’est pas seulement […] témoignage, description, [il est surtout] action, une action au service de l’homme, une contribution, une marche en avant de l’humanité 1», c’est donc dire qu’il a su insuffler à toutes ses œuvres cette once d’émotion qui rend tout livre poignant, attachant et désireux d’être relu.

   Rachel Vorbe

Credit: Le Nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog