Les lavalassiens ont manifesté ce lundi contre le calendrier électoral

filesDes milliers de membres des bases Lavalas ont manifesté lundi à Port-au-prince  contre l’organisation du second tour de la présidentielle le 29 janvier 2017 et pour le respect de la date constitutionnele du 7 février 2017.

Les manifstants qui scandaient des slogans en faveur du rspect de la constitution, ont reclamé l’avancement de la tenue du second tour ,  pour permetre la publication ds résultats définitifs bien plus tôt et favoriser ainsi l’invstiture du nouveau présiden ou de la nouvelle présidente  à la date prévue par la loi-mère/

Le sénateur Nenel Cassy, candidat de Fanmi Lavalas à sa réélection dans les Nippes, s’est déclaré lui ausi  contre l’idée d’organiser le second tour de la présidentielle le 29 janvier 2017 comme le prévoit le nouveau calendrier électoral révisé.

Le parlementaire invite le CEP à tout mettre en œuvre dans le but de réaliser le scrutin de manière à respecter l’échéance constitutionnelle du 7 février pour l’installation du nouveau président ou de la nouvelle présidente. Il propose que la période prévue pour la campagne électorale avant le 2e tour, soit écourtée.

Nènel Cassy dénonce une velléité de retarder le scrutin. Il parle même de planifications d’un certain secteur pour empêcher l’organisation des prochaines élections en vue, dit-il, de barrer la route au retour de Fanmi Lavalas au pouvoir.

Tous les commentateurs sont  unanimes à reconnaitre que la présence de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide a  “boosté”  énormément la campagne de la candidate  à la presidence Maryse Narcisse, a indiqué le parlementaire.

Il affirme que si le matériel est  disponible,, il ne voit aucune raison que les élections soient retardées.

Pour Rony Timothée, porte-parole adjoint de la plateforme PITIT Dessalines dont l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles est le candidat à la présidence, il existerait un complot contre l’ex-parlementaire, tout près, selon lui , de gagner les élections.

L’activiste invite le CEP à revoir son calendrier pour que le second tour des élections puisse avoir lieu à temps pour favoriser l’installation d’un président le 7 février 2017.

Un autre responsable de la Plateforme Pitit Desalin, Biron Odigé exprime son désaccord avec la résolution de la Cour de Cassation qui réclame le fauteuil du président provisoire, Jocelerme Privert, sur la base de l’article 149 de la constitution.

Biron Odigé qualifie cette démarche de tentative de coup d’état qui viserait à empêcher la tenue des élections dans le pays.

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog