Selon le CEP, impossible d’avancer la date du second tour des élections

files-49La porte-parole du conseil électoral provisoire, Nicole Siméon, a confirmé ce mercredi qu’il n’y aura pas d’appel d’offre pour l’impression du matériel sensible dont les bulletins de vote pour le second tour des élections.

C’est la firme de Dubaï, AL Ghurair, qui avait gagné l’appel d’offre pour le premier tour, qui s’est vu octroyer le contrat pour l’impression des bulletins de vote pour le 2e tour des élections, a dit madame Siméon.

Elle a fait savoir que cette décision a été prise de manière à permettre au CEP de respecter le délai de 69 jours compris entre les deux tours du scrutin. La firme ayant donné la garantie que les matériels sensibles seront prêts 10 jours après avoir reçu les maquettes.

Nicole Siméon a, une nouvelle fois écarté toute possibilité d’avancer la date prévue pour l’organisation du second tour des élections, soit le dimanche 29 janvier. Il nous faut respecter les délais impartis pour la réalisation de certaines activités entre les deux tours, notamment pour vider les contentieux électoraux, a souligné Nicole Siméon.

Toutefois, plusieurs secteurs dont des candidats à la présidence continuent de réclamer l’avancement de la date du 2ème tour, en vue de permettre l’investiture du nouveau président à la date constitutionnelle du 7 février 2017.

Ils estiment que le CEP ne peut pas considérer l’investiture des présidents René Préval et Michel Martelly comme jurisprudence pour vouloir piétiner la date prévue par la constitution

La porte-parole du CEP a indiqué que le conseil travaille sans relâche pour rester dans le calendrier révisé. On n’a pas droit à l’erreur et à la fatigue. Même à la maladie nous est interdite, a-t-elle avancé, ajoutant que le temps de travail des juges électoraux sera revu à la hausse.

S’agissant des infrastructures électorales dans les départements particulièrement touchés par le passage de l’ouragan Matthew, Nicole Siméon a indiqué que dans la Grande-Anse, 85% des centres de vote ont été endommagés, 70%, dans le sud et au moins 50%, dans les Nippes, hormis les communes des Baradères, Grand-Boucan et  Petite Rivière de Nippes, qui sont toujours inaccessibles.

C’est ce que disent avoir constaté les conseillés électoraux qui ont récemment visité ces régions, une visite au cours de laquelle, ils ont échangé avec les responsables des BEC et des BEC, ainsi qu’avec les autorités locales et des membres de la société civile.

Dans certains endroits on va installer des tentes ou utiliser des bâches en plastique pour favoriser la tenue du scrutin, a dit Nicole Siméon.

Source AHP

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog