Sorry Porto Rico, bonjour la Grenade

Enock Néré nereenock@gmail.com
15 000 spectateurs en liesse ont salué le coup de sifflet final de l’arbitre jamaïcain, Kevin Morisson, marquant la fin de la rencontre qui opposait la sélection haïtienne de football à son homologue de Porto Rico en match comptant pour les éliminatoires de la Digicel Cup des Nations. Haïti s’impose 2-1 aux dépens de Porto Rico faisant ainsi aussi bien que l’Espagne pour prendre la tête du groupe 1.

Il fallait une victoire à l’équipe haïtienne pour remporter le groupe. Aussi 10 000 spectateurs, crispés par la crainte d’assister à la défaite des leurs, ont regardé les Grenadiers fouler la pelouse du stade Sylvio Cator derrière leur gardien et leur capitaine Johnny Placide. Conservant son 4-2-3-1, Israël Blake Cantero maintient sa confiance dans la même formation qui a commencé contre les Bermudes avec : Johnny Placide (capt) – Réginald Goreux, Judelain Aveska, Kevin Lafrance, Olrich Saurel – Jean Marc Alexandre, Monuma Constant Jr – Peterson Joseph, Jeff Louis, Jean Eudes Maurice – Péguero Jean-Philippe.

Porto Rico aligne pour sa part une formation composée de : Hector Ramos – Richard Martinez, Marco Velez, Noah Delgado, Alexis Rivera – Christian Arrieta, Joseph Marrero, John Krause, Eric Reyes, Fernando Gonzalez, Anthony Vasquez, Hector Ramos

C’est l’équipe haïtienne qui donne le coup de pied d’envoi de la partie. Mais, dès la première seconde, Porto Rico montre qu’il veut jouer les trouble-fête et obtient la première touche de la partie. Alors, la formation haïtienne, transcendée, joue un ton en dessus. Et ça marche. On joue depuis 2 minutes et Réginald Goreux voit Péguero Jean-Philippe dans la surface de réparation portoricaine. La passe est longue et précise, le contrôle de la poitrine de l’attaquant haïtien parfait, Ramos est pratiquement battu mais l’arbitre assistant signale une position avancée. Les Portoricains s’en sortent bien, mais ont vécu un moment de frisson. Cela promet.

Promesse tenue dans la suite de la partie. Jeff Louis fait un récital. Porto Rico subit la rencontre. Haïti multiplie les actions et les frappes (Jean Eudes Maurice, 16e et 29e), (Monuma Constant Jr, 35e), (Jeff Louis, 24e, 39e et 42e) mais rien n’est cadré. L’unique tir de Porto Rico est le seul cadré à la mi-temps et les deux formations rentrent aux vestiaires avec le score de départ.

Pour entamer la seconde période, l’entraîneur portoricain fait sortir Samuel Soto qu’il remplace par Christian Arrieta, Blake Cantero fait sortir Peterson Joseph et fait entrer Louis Fritznel (un attaquant à la place d’un milieu offensif). On croit alors que le choix tactique va changer le jeu, mais Fritznel est confiné dans le même rôle que Peterson et Haïti reprend sa domination même si Péguero n’a encore rien à se mettre sous la dent.

Le moment de Péguero arrive à la 52e minute. Bien servi par Jeff Louis, il contrôle et tire vers les buts de Ramos, mais son ballon est détourné en corner. Une minute plus tard, Péguero, à l’entrée de la surface, reçoit une balle aérienne. Le contrôle de la poitrine est impeccable et la bicyclette somptueuse mais ça passe de peu à côté, le public déjà debout pour saluer l’ouverture du score pousse un oooooh de dépit avant d’applaudir le geste magnifique de Péguero.

L’entrée de Jean-Jacques à la place de Monuma Constant Jr (55e) apporte un peu de sang frais à la ligne de récupération. Jeff, en électron libre, joue tout simplement dans un autre registre. Et quand à la 63e minute il seme la zizanie dans la défense portoricaine les défenseurs essaient de s’en sortir fautivement en pleine surface de réparation. Penalty que transforme Péguero Jean-Philippe dans un stade en délire. Haïti mène enfin 1-0.

67e minute, Eudes Maurice à la réception d’un coup franc depuis le côté gauche de la défense corse l’addition. Haïti mène 2-0 et Porto Rico est à genoux. Le public est exalté et réclame un 3e but. Mais sur un dégagement de Placide, l’arbitre assistant indique qu’il y avait un pied du portier haïtien hors de la surface et qu’il y a coup franc indirect pour les Portoricains. A la suite de la combinaison, Fernando Gonzalez réduit la marque et la pression reprend. Les ouuuuuuuh !!! et les oooooooooh !!! se suivent jusqu’au coup de sifflet final. Haïti s’impose 2-1 et termine logiquement en tête du groupe I; Porto Rico devra se contenter de la 2e place qualificative.

Grâce à cette victoire, Haïti ira jouer le second tour dans le groupe VI du 20 au 24 octobre en Grenade en compagnie de cette dernière, en affrontant le vainqueur du groupe II et le meilleur 2e des groupe IV et V. Quant à Porto Rico, il jouera dans le groupe VII où il devra en découdre avec la Guadeloupe, la Martinique et le vainqueur du groupe 4, du 23 au 27 octobre en Guadeloupe.

Pour mémoire, les Bermudes se sont imposés 8-0 aux dépens de la formation de Saint-Martin, prenant ainsi la 3e place du groupe I. Son attaquant, Tyrell Burgess, a réussi un quadruplé au passage.

Enock Néré nereenock@gmail.com
Credit: Le Nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog