Support après Matthew: 20 millions d’euros de l’Union Européenne

files-58Le Premier ministre Enex Jean-Charles a rencontré lundi le directeur général de la coopération internationale et du développement de la commission européenne, Stefano Manservisi, à la résidence officielle du Premier ministre. À la sortie de la rencontre, l’Union européenne a annoncé une enveloppe de 20 millions d’euros pour aider le gouvernement à réaliser rapidement des interventions ciblées dans les zones touchées par la catastrophe. Les deux parties ont également discuté de la réorientation de l’aide de l’autorité européenne au pays dans le contexte suivant le passage de l’ouragan Matthew.

L’annonce a été faite après quelques heures de réunion entre le Premier ministre et le directeur général de la coopération internationale et du développement de la commission européenne, Stefano Manservisi. L’UE va débloquer 20 millions d’euros additionnels en faveur du gouvernement haïtien afin de lui permettre de réaliser des interventions en faveur des populations et des zones frappées par l’ouragan Matthew.

«Apres les discussions, j’ai identifié au moins la possibilité d’ajouter 20 millions d’euros additionnels à mobiliser tout de suite pour pouvoir contribuer aux opérations qui suivent l’impact du cyclone », a déclaré Stefano Manservisi lors de la conférence de presse qui a suivi sa rencontre avec des membres du gouvernement haïtien. Le ministre de l’Economie et des Finances, Yves Romain Bastien, l’ordonnateur national, Charles Jean-Jacques, l’ambassadeur de l’UE en Haïti, Vicent Dégert, sont, entre autres, les personnalités qui ont eu à participer à la rencontre organisée à la résidence officielle du Premier ministre à Musseau.

« 20 millions additionnels, c’est un minimum parce qu’en réalité, on va discuter de beaucoup plus avec le Premier ministre et tout le gouvernement. Mais ça, c’est quelque chose sur lequel on peut déjà commencer à travailler », a dit le responsable européen qui promet de faire un rapport à ses autorités à Bruxelles pour voir la possibilité d’augmenter cette somme.

Une information confirmée par le chef du gouvernement, indiquant avoir discuté avec les représentants de l’UE pour voir dans quelle mesure l’aide d’urgence qui est apportée à la population peut arriver à améliorer la situation des personnes qui sont en situation difficile. « Les priorités maintenant concernent la sécurité alimentaire, la reconstruction d’infrastructures scolaires et aussi le développement d’activités pour pouvoir fixer les populations victimes dans leurs zones. Une manière d’éviter le flot de migration des populations dans les villes et vers l’étranger», a indiqué le Premier ministre, fraîchement revenu d’un déplacement à l’Onu.

« Nous nous sommes penchés également sur la reconstruction du pays. La réhabilitation des zones qui sont touchées. Aujourd’hui, nous avons voulu réorienter l’aide européenne en fonction des conséquences de l’ouragan Matthew », a poursuivi le chef du gouvernement. Le fonctionnaire européen a lui aussi adressé la révision du plan d’assistance entre la commission européenne et Haïti pour les mois et les années à venir. On a dit qu’on allait revoir les priorités, on va revoir les mécanismes pour la mise en œuvre. Revoir un peu les projets qu’on peut faire ensemble dans les mois et années à venir pour permettre au pays de sortir renforcer de cette crise créée par le cyclone.

Le responsable européen, qui a visité durant le week-end la ville de Jérémie, affirme qu’il est en Haïti pour comprendre et faire une évaluation de l’impact, très dur pour la population et le pays, du passage de ce cyclone. Son impact sur la trajectoire de la croissance et du développement que le pays est en train de suivre. Voir en un mot comment l’Union européenne et la commission européenne en particulier peuvent aider dans cette délicate situation après le passage de l’ouragan rageur.

Stefano Manservisi a mis par ailleurs l’accent sur la nécessité pour le pays de boucler le processus électoral. « On s’attend à ce que, dans le cadre du processus électoral, le pays atteigne la stabilité après les élections. La reconstruction a besoin non seulement de moyens physique et financiers mais aussi d’un cadre politique stable, inclusif et consensuel », a-t-il dit. L’Union européenne s’est montrée très active sur le terrain depuis le passage de l’ouragan. L’aide apportée par les amis du vieux continent est effective dans plusieurs secteurs et dans les différentes régions frappées par la catastrophe.

Louis Joseph Olivier source Le Nouvelliste

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog