Williams à nouveau Reine

Serena Williams renoue avec le succès en Grand Chelem. Face à la combattante Agnieszka Radwanska, l’Américaine empoche son cinquième titre à Londres et son quatorzième majeur, deux ans après son dernier sacre. Et prive la Polonaise de la place de numéro un mondiale qui revient à Victoria Azarenka.

Difficile de jouer sa première finale de Grand Chelem face à Serena Williams. Agnieszka Radwanska en sait maintenant quelque chose. Malgré une belle résistance, la Polonaise a été battue en trois sets par l’Américaine (6-1, 5-7, 6-2) qui a remporté son quatorzième titre majeur lors de sa 18e finale en Grand Chelem. La soeur cadette des Williams a décroché son cinquième titre à Wimbledon, deux ans après le dernier, sans que l’actuelle numéro trois mondiale ne puisse réellement la contrarier. En plus d’une première distinction en Grand Chelem, Radwanska manque l’occasion de grimper à la première place mondiale après Maria Sharapova. Victoria Azarenka, battue en demi-finale par la lauréate, en profite pour revenir à cette place de choix, un mois après l’avoir perdue à Roland-Garros.

Avec ce cinquième titre à Wimbledon, elle rejoint sa soeur Venus Williams dans le clan des quintuples vainqueurs, mais reste encore derrière deux références au All-England Club que sont Martina Navratilova (9) et Steffi Graf (7). Par contre, Serena est la première joueuse trentenaire à s’imposer sur le gazon londonien depuis Navratilova en 1990 (33 ans à l’époque). Elle renoue avec le succès en Grand Chelem depuis Wimbledon 2010.  Entre-temps, en février 2011, elle avait été victime d’une très grave maladie, une embolie pulmonaire, qui avait nécessité une opération d’urgence. Depuis, elle avait atteinte la finale de l’US Open en septembre dernier mais s’était inclinée face à l’Australienne Samantha Stosur. Elle devient ainsi la septième vainqueur différente de suite depuis la victoire de Kim Clijsters à Melbourne en 2011. Elle s’offre au passage son 42e titre en carrière et le troisième de la saison après Charleston et Madrid.

14e titre en Grand Chelem

A côté de cette référence en Grand Chelem, Agnieszka Radwanska s’est battue comme elle a pu. La Polonaise a débuté la finale de la pire des façons en perdant son service deux fois de suite pour être rapidement menée 5-0. Une interruption due à la pluie lui a permis de reprendre ses esprits après la perte du premier set (6-1). Seules ses premières balles, servies à 73%, ont évité de couler à pic. Malgré un jeu de service perdu dans la deuxième manche, elle a signé un joli retour en convertissant deux balles de break de suite. Profitant d’un moment de doute dans la tête de son adversaire, elle a égalisé contre le cours du jeu.

La troisième manche a sonné le réveil de l’Américaine qui a remis le train en route. Avec vingt coups gagnants (58 sur l’ensemble du match contre seulement 13 pour son adversaire) pour sept fautes directes, Serena a mis le coup d’accélérateur qu’il fallait pour achever son adversaire et filet vers le titre. Sans perdre le moindre point derrière sa première balle (et seulement huit lors des deux premiers sets), Williams a finalement survolé le troisième set pour l’emporter après deux heures de jeu. “J’ai vécu les deux plus belles semaines de ma carrière”, a commenté la Polonaise qui se souviendra longtemps de ce tournoi. Serena Williams, qui remonte à la quatrième place mondiale, également.

Comments

comments

Leave a Comment

Yeap Network Favicon Yeap Network Favicon USA Web Solution Favicon
Dog